La construction du tunnel : un projet d’envergure

Source: TVA Nouvelles


C'est un projet d'envergure de relier Québec et Lévis par un tunnel d'environ 9 km en passant sous le fleuve St-Laurent. Des travaux ambitieux qui nécessitent des moyens et des équipements qui sortent des projets d'infrastructures habituels.

PHOTO : GRAPH-SYNERGIE

S'il existe différentes façons de creuser un tunnel, l'utilisation d'un tunnelier est de plus en plus préconisée. Ces immenses machines pénètrent dans le sol afin d'y retirer la terre, le roc, la glaise et toutes les matières que l'on peut y trouver.


«C’est un immense tube qu’on met dans le sol, au fond duquel on a une roue de coupe ou d’abattage. Cette roue tourne avec des instruments, comme des petites pelles ou des disques pour le roc. Quand la roue tourne, le sol est excavé, déposé sur un convoyeur et amené vers l’extérieur», explique Mario Ruel, président de la Société canadienne géotechnique.


Au fur et à mesure que le tunnelier avance, des dalles de béton sont placées sur les parois intérieures afin de créer sa structure. Question de maximiser le temps, des travailleurs s'affairent ensuite à construire les différentes voies aménagées pour les véhicules.


«Un tunnel, ça avance à 15 ou 20 mètres par jour. Les tunneliers modernes peuvent bien procéder dans le roc ou le sol. Dans certains types de sol, où il faut être extrêmement prudent pour bien contrôler les eaux, ça peut être un peu plus lent que ça», précise M. Ruel.


Pour lire l'article au complet, cliquez ici.


Source: TVA Nouvelles

NOS COORDONNÉES

Adresse : 440 rue Sainte-Hélène, Suite 200, Montréal, QC H2Y 2K7

Bureau : +1 (514) 282-0006

 

Courriel : info@sezam-ca.com

NOUS SUIVRE

  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Icône YouTube

RESTEZ INFORMÉS

© 2020 SEZAM Conseil | Tous droits réservés